LE RENVERSEMENT DU RÉGIME DE JOVENEL MOÏSE PAR LES PRO-LAVALAS SERAIT-IL VOUÉ À L’ÉCHEC?

Ce n’est pas la première fois que le groupe sois-disant du secteur démocratique et populaire exige la démission du président élu Jovenel Moïse. Toutes tentatives de manifestations avec violences visant à paralyser le pays pour empêcher les citoyens de vaquer à leurs occupations seraient réprimées par les forces de l’ordre.

En regardant de près la composition de cette organisation politique, on retrouve des individus issus du parti famille lavalas et quelques représentants de certaines organisations sociopolitiques sans légitimité populaire. Me André Michel est un ancien candidat à la présidence qui n’a pas obtenu 1% du vote populaire lors des dernières élections générales.

Il s’est fait le porte-parole du secteur démocratique et populaire, une structure politique visant à s’opposer au régime en place pour exiger la démission du président élu de manière démocratique. Quelle contradiction? Faute de légitimité et de crédibilité, Me André Michel s’est désigné avocat des plaignants de la partie civile qui exigent les autorités publiques de rendre compte de leur gestion du fonds Petrocaraibe.

Constatant que le mouvement « Kot Petrocaraibe a » vise à éveiller la conscience des citoyens pour contraindre les autorités à mener une enquête afin de trouver où est passé l’argent du fonds Petrocaraibe. Ce mouvement citoyen « petrochallenge » est noble en soi, mais plusieurs acteurs politiques cherchent à l’approprier pour se faire une virginité populaire.

Me André Michel qui est un avocat militant joue sur ces deux panneaux : porte-parole politique, avocat représentant des plaignants de la partie civile dans l’éventualité d’un procès sur le détournement, la dilapidation et le gaspillage du fonds Petrocaraibe.

C’est le même personnage avocat militant de profession portant l’étiquette de porte-parole d’une organisation pro-lavalas qui exige le renversement d’un président élu par un gouvernement provisoire en cherchant à inciter ses partisans à manifester avec violence pour mettre le chaos dans le pays de manière à satisfaire ses ambitions politiques.

Il est important de se demander :

si Schiller Louidor représente son parti famille Lavalas au sein de cette structure politique ? Est-ce que le secrétaire général à vie de ce parti cautionne le leadership de Me André Michel? Quel est rôle de Moïse Jean-Charles dans la mobilisation citoyenne pour exiger une enquête sur le gaspillage du fonds Petrocaraibe ? Serait-il complice de René Preval dans le détournement de ce fonds?

Comment faut-il comprendre les contradictions du Secteur démocratique et populaire qui veut renverser un régime élu démocratiquement pour 5 ans?. Quel projet de société proposerait-il à la nation? Faudrait-il fomenter un coup d’état pour tenter de résoudre les problèmes de ce pays? Saviez-vous que le pays est sous tutelle des Nations-Unies ?

Aviez-vous des solutions miracles pour répondre à l’ensemble des difficultés structurelles et systématiques de ce pays?

Un fait est certain que les véritables patriotes se mobilisent pour exiger un procès équitable en bonne et due forme contre les acteurs impliqués dans la gestion du fonds Petrocaraibe. Les raquetteurs politiques utilisent des manœuvres déloyales pour se remplir les poches sur le dos des gens pauvres des quartiers populaires. La manifestation pacifique est un droit garanti par la constitution haïtienne, les auteurs d’une manifestation violente doivent pouvoir assumer les conséquences de leurs actions. L’incitation à la violence par des gens malintentionnés pour atteindre des objectifs politiques ne peut pas être tolérés dans une société démocratique.

Me André Michel doit expliquer les raisons justifiant votre expulsion à la Konvansyon Inite demokratik (KID) un allié du Front National de Concertation Démocratique (FNCD). Les contradictions répétitives de ses discours politiques discréditent ses prises de position. La confusion des rôles ( avocat et porte-parole) entravent ses capacités de discernement qui risquent de porter préjudice à l’organisation sois-disant démocratique. Il est important pour lui de déclarer ses véritables intentions au lieu de chercher à jouer un rôle déterminant dans le cas d’un éventuel procès Petrocaraibe.

Jean-Marie Mondésir

Juriste haïtien | Spécialiste en droit civil

Maître en sciences de développement

Éditeur http://Magazine.port-salut.org

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s