LA CLÔTURE DES CAMPS D’ÉTÉ DE LA COMMUNE DE PORT-SALUT

C’est ce vendredi 30 août 2019 que le comité organisateur des camps d’été de la collectivité de Port-Salut a procédé à la clôture des six camps répartis dans les différentes localités de la commune centenaire. Il est important de se rappeler que le thème retenu par l’initiateur des camps d’été pour l’édition de 2019 « s’engager aujourd’hui pour assurer l’avenir de demain ». C’est au cours de la cérémonie de clôture que le Maire Wilson Dena a félicité les membres de son équipe qui ont réalisé un excellent travail de coordination dans les six camps d’été. Son équipe et le personnel administratif engagé sur place ont fourni un service impeccable aux jeunes participants. Le Maire Wilson Dena et son équipe ont effectué la distribution des kits sanitaires aux jeunes participantes lors de cette cérémonie de clôture. Les parents des jeunes étaient invités à y assister et ils ont témoigné leur satisfaction aux dirigeants. Ils ont pu constater le travail réalisé par les jeunes des six localités de Port-Salut.

Près de 600 jeunes filles et garçons âgés de 08-15 ans provenant des localités de Carpentier, du Centre-ville, de Barbois, de Marcabée, de Dumont et de Roche-Jabouin ont participé aux activités mises en œuvre par les formateurs, les éducatrices et les moniteurs engagés par la direction exécutive de Réunion Sportive d’Haiti Inc.

Pour cette année, les formateurs ont utilisé une approche ludique pour sensibiliser les jeunes au déclin de l’environnement. Ils ont appris à travailler ensemble pour réaliser des choses extraordinaires tout en jouant avec leurs collègues dans une ambiance réjouissante. Ils ont appris à faire des exercices physiques, l’art floral et ils ont aussi pratiqué la danse et des jeux de société. La réalisation des jeunes a suscité beaucoup d’enthousiasme et d’admiration de la population dans les groupes sociaux. Les formateurs ont organisé des activités vraiment intéressantes permettant aux jeunes de se divertir, de se socialiser avec les autres en apprenant quelque chose utile pour leur avenir. Les membres du personnel engagés pour la circonstance ont été à la hauteur de leur responsabilité. Ils ont fait un travail très appréciable qui mérite l’attention de plus d’un. Il est vrai que les activités des camps d’été ont été réduites cette année à cause d’un budget restreint. Cependant, l’équipe organisatrice qui a planifié les activités a réalisé un excellent travail et les jeunes en ont reçu deux repas par jour. De plus, ils ont appris à se connaître pour mieux sensibiliser à la protection de l’environnement.

Après plus de 12 jours dans un milieu non contraignant où les jeunes sont entourés des gens dévoués et engagés, on peut voir le résultat dans les yeux de chaque enfant ayant reçu un kit sanitaire ou un kit scolaire en présence de ses parents lors de la clôture de ces camps d’été. Il suffit de regarder les images des jeunes avec leur kits sanitaires en mains accompagnés du Magistrat Wilson Dena jouant le rôle du directeur exécutif de Réunion Sportive d’Haiti Inc.

Un grand bravo à toute l’équipe de planification du directeur exécutif et le président-fondateur de Réunion Sportive d’Haiti. C’est grâce à leurs efforts très louables qu’ils ont permis aux jeunes de la collectivité de Port-Salut de passer quelques jours de vacances très heureux et leurs parents n’ont pas déboursé même un sous. Il s’agit d’un geste de solidarité sans limites à encourager initiés par deux fils de Roche-Jabouin, une localité de Dumont.

À l’ouverture des classes le 9 septembre prochain, les jeunes participants des six camps d’été auront des histoires à conter à leurs camarades de classe qui n’ont pas eu la chance de participer aux nombreuses activités des camps d’été réalisés et financés par cette structure organisationnelle privée qui ne recevaient aucune subvention gouvernementale.

C’est un geste de solidarité qu’il faut multiplier dans les communauté rurales de façon à pouvoir soulager la misère des familles qui éprouvent des difficultés à nourrir quotidiennement leurs enfants. Pour cette année, les parents issus du milieu paysan auront beaucoup de difficultés à envoyer leurs enfants à l’école sans une subvention des autorités du gouvernement central à cause de leurs conditions socio-économiques difficiles et précaires. On encourage toutes les actions citoyennes visant à améliorer les conditions de vie des gens issus de ce milieu pauvre oublié par les politiques. On peut améliorer les conditions des gens de notre collectivité si on cesse d’être égoïste pour penser à ceux et celles qui sont les plus défavorisés. On doit approprier les valeurs traditionnelles laissées en héritage, telles que : partage, entraide, solidarité, tolérance et respect mutuel. C’est ainsi qu’on parviendra à créer une société solidaire et équitable.

Jean-Marie Mondésir

Citoyen engagé de Dumont

Éditeur de Port-Salut Magazine

Magazine.port-salut.org

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s