LE DUVALIERISME SERAIT-IL AU RENDEZ-VOUS DE 2022?

https://youtu.be/VT0k8nZkdCk

Nicholas Duvalier est le petit fils du Docteur Francois Duvalier, l’homme politique qui a marqué l’histoire d’Haiti du vingtième siècle. Il a dirigé ce pays avec une main de fer en instaurant un corps de miliciens qui a semé la terreur durant son règne. Avant sa mort, il a légué son pouvoir à son fils Jean-Claude Duvalier qui avait à l’époque une vingtaine d’années. Ce pays a connu une dictature féroce et sanguinaire pendant plus d’une trente d’années. Nicholas Duvalier saura-t-il se défaire de l’héritage familial?

On reproche au régime des Duvalier père et fils de violation des droits humains, de détournement de fonds, de l’emprisonnement arbitraire des opposants politiques. Le peuple a renversé la dictature des Duvalier le 7 février 1986 et le général Henry Namphy a décrété bamboche démocratique. Au lieu de mettre le pays sur les rails du progrès et du développement on a pu constater le déclin socio-économique des citoyens et les institutions sont en faillite. En 1990, le peuple a élu de manière démocratique un régime ayant à sa tête Jean Bertrand Aristide, père-fondateur du mouvement Lavalas. On croyait qu’il apporterait le changement pour la classe défavorisée du fait que son mouvement prônait justice, transparence et démocratie. Après 7 mois de gouvernance populiste, il a été évincé du pouvoir par les militaires des forces armées d’Haiti. L’élection de l’ancien prêtre de Saint Jean Bosco faisait miroiter beaucoup de rêves à la population pauvre des bidonvilles qui espérait une nette amélioration de ses conditions de vie. Avec le président Aristide au pouvoir l’espoir d’une Haïti nouvelle, solidaire et progressiste s’est vite envolé. Le mouvement Lavalas a reproduit les mêmes erreurs reprochées à la dictature des Duvalier. Détournement de fonds publics, violations des droits humains, emprisonnement des opposants politiques, assassinés ciblés, luttes d’influence, l’autoritarisme constituent autant de facteurs générateurs des difficultés actuelles du pays.
De nos jours, plus de 300 organisations politiques sont enregistrées au ministère de la justice. Elles n’ont aucun programme ni projet de société chiffré qui puisse répondre aux problèmes structurels de ce pays. Les pseudos-démocrates n’inspirent pas confiance et le peuple est désabusé par les acteurs politiques sans convictions idéologiques. Face à ce constat alarmant, le petit fils de Duvalier commence à faire son apparition afin de mieux préparer le terrain pour les élections de 2022. Si les acteurs du secteur soi-disant démocratique se confinent à opposer au régime de Jovenel Moïse en multipliant les manifestations avec violence pour l’inciter à démissionner, sans se préparer pour reprendre le pouvoir en 2022; il y a de très forte chance que le Duvalierisme retourne au pouvoir lors des prochaines élections.
Nicolas Duvalier est jeune, dynamique et il soigne son image. Il est bien articulé et maîtrise bien son discours politique. Il est impliqué dans des activités caritatives et l’élite bourgeoise pourrait lui faire confiance. Il se pourrait bien qu’il donne du fil à retordre aux mercenaires de la politique qui utilisent les revendications des gens défavorisés pour se faire une légitimité populaire.

Nicolas Duvalier pourrait attirer les jeunes désabusés de la politique rétrograde et les vieux nostalgiques du régime dictatorial de son père pour se faufiler entre les jambes des pseudos démocrates qui n’ont aucune représentation régionale et nationale.

L’histoire pourra nous donner raison si les dirigeants politiques se plaisent à critiquer la gouvernance catastrophique du régime de Jovenel Moïse sans proposer des solutions valables et durables pour changer les conditions de vie misérables de la population. Le pays n’est pas gouverné, l’insécurité bat son plein , la pauvreté devient endémique, la corruption s’érige en culture et l’Etat est quasi inexistant. Les patriotes nationalistes doivent se réveiller pour dire leur mot; sinon, on risque de ne plus avoir de pays souverain avec ses incompétents qui règnent en maître et seigneur pendant que le peuple crève de faim.

Jean-Marie Mondésir

Juriste haïtien

Éditeur de Port-Salut Magazine

Magazine.port-salut.org

Magazine.port-salut.net

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s